Le bretzel est un petit pain, à la forme si caractéristique, devenu le symbole des boulangers. Comme souvent, son origine reste incertaine mais il semblerait qu’il naquit, en 1477, sous les doigts d’un boulanger de la ville de Bad Urach en Allemagne. Condamné à l’exécution publique pour avoir mal cuit son pain, ce dernier eut 3 jours pour créer un pain ’’au travers duquel le soleil brillerait trois fois’’, s’il voulait échapper à sa sentence. Il lui donna la forme de bras entrelacés inspirée par la silhouette de sa femme en train de prier. On raconte que les bretzels furent malencontreusement renversés par le chat et tombèrent dans une bassine d’eau avec du bicarbonate de sodium, que le boulanger utilisait d’habitude pour nettoyer ses outils, ce qui explique l’étape de pochage avant la cuisson au four.

 

Pour 3 bretzels de 15cm:

6g de levure de boulanger déshydratée

120ml d’eau tiède

2 c.à.c. de miel

250g de farine T65

5g de sel

20g de margarine

Huile de tournesol

1l d’eau

20g de bicarbonate de sodium

1 œuf

Graines de sésame

 

Dans un bol, dissoudre la  levure de boulanger dans l’eau avec le miel pendant 5min.

Mélanger la farine, le sel, la levure et la margarine puis pétrir pendant 10min. Former une boule de pâte, l’enrober d’huile et la laisser doubler de volume pendant 1h dans un endroit chaud (à ce stade, il est aussi possible de la laisser la nuit au frigo).

Dégazer la pâte et la diviser en 3 pâtons de 140g chacuns. Les rouler en boudins de 60cm de longueur (en 2 fois : d’abord de 30cm, laisser la pâte s’étirer le temps de faire les 3, puis de 60cm). Modeler les boudins pour obtenir la forme caratéristique des bretzels (modèle ici).

Préchauffer le four à 200°C.

Dans une casserole, faire bouiller l’eau avec le bicarbonate de sodium. Faire cuire les bretzels un à un dans l’eau bouillante pendant 30sec, les égoutter et les déposer sur la plaque du four recouverte de papier cuisson. Badigeonner d’œuf battu en omelette avec 1 c.à.s. d’eau et recouvrir de graines de sésame. Cuire pendant 15min.

bretzel

 Avis de petit G comme Goût (7 ans): je ne peux pas m'arrêter d'en manger!