Aujourd’hui, j’ai eu envie de faire des gnocchi. Des gnocchi, oui, mais lesquels? Il existe tellement de recettes que je m’y perds! Renseignements pris, il semblerait qu’il y en ait en fait 3 sortes: les gnocchi à la parisienne (à base de pâte à choux et sauce béchamel), les gnocchi à la romaine (à base de semoule de blé et de lait) et les gnocchi à la bolognaise dits "gnocchi di patata" (à base de purée de pommes de terre, farine et œuf). Comme j’ai plein de pommes de terres en train de germer dans le garage, je choisis les gnocchi di patata. Ca tombe bien parce qu’il est conseillé d’utiliser de vieilles pommes de terre (qui sont moins gorgées d'eau par rapport aux fraîches qui donneraient une purée trop humide)... à chair farineuse comme les bendje. Raté, il me reste seulement des agata. Allez, je tente quand même.


Pour 4 personnes:

500g de pommes de terre Agata

1 œuf

Sel, poivre

50g de farine

50g de margarine sans lactose

 

Cuire les pommes de terre entourées d'un film transparent au microonde (pour les assécher) et les écraser en purée. Ajouter l’œuf entier, assaisonner avec le sel et le poivre puis incorporer la farine. Pétrir la pâte obtenue et laisser tiédir.

Façonner des boudins avec les mains, les couper en tronçons de 2cm et les strier avec une fourchette. Plonger les gnocchi par portions dans une casserole d’eau frémissante salée et les égoutter quand ils remontent à la surface (cela prend à peu près 1 à 2min).

Disposer les gnocchi dans un plat à gratin beurré et arroser de margarine fondue. Faire dorer au four à 210°C (th. 7) pendant 15min. Les retourner, les arroser avec la margarine récupérée au fond du plat et laisser dorer pendant 15 autres minutes.

Servir chaud. Personnellement,  je les adore accompagnés de mâche mais il semblerait qu’ils se marient aussi très bien avec de la sauce tomate.

gnocchis